Mes conseils sur Informations supplémentaires ici

Ma source à propos de Informations supplémentaires ici

l protège de mais aide aussi les malades déjà atteints. Ce sont les conclusions des médecins qui font l’hortithérapie. Inventé au 18ème s. par le psychiatre américain Benjamin Rush, cette thérapie par le jardinage accompagne les patients atteints d’autismes, de migraines mais aussi d’Alzheimer. Le jardinage maintient l’éveil intellectuellement. Il nécessite de savoir se repérer dans le temps et dans l’espace, de savoir mémoriser le nom des fleurs et de s’équiper de patience : ces critères stimulent parfaitement notre esprit. Le printemps est bel et bien là. Les fleurs sont en éclosion, les températures sont plus soyeuses et les journées encore plus ensoleillées… L’arrivée des beaux jours est l’occasion d’apprécier les rayons du soleil, et il n’y a pas de meilleure activité que le jardinage pour cela ! Ce ne sont pas les de 50 ans qui diront le tout autre puisque les avantages physiques et sociologiques de cette activité ne sont plus à démontrer. D’après des chercheurs américains, le jardinage constituerait une véritable cure de jouvence et un atout santé pour les plus de 50 ans. Selon eux, le fait de regarder un lieu riche en fleurs permettrait aux personnes âgées de rester en forme et de prévenir certaines pathologies liées au vieillissement. par ailleurs, si vous cultivez un potager avec des fruits et légumes, le jardinage vous permettra de profiter d’articles frais de qualité, donc de préserver une alimentation variée.

Le terreau, la terre et le substrat ont pour rôle de remplacer le sol originel de culture du végétal que vous souhaitez installer dans votre espace de vie, au jardin, au balcon ou à la grande terrasse. Dans les besoins vitaux de la plante, le sol permet d’ancrer son système racinaire, ce qui va tout simplement lui permettre d’aller chercher l’eau et les nutriments obligatoires à son développement, à sa survie. Si les trois à propos déterminent une base sur laquelle les crudités peuvent se développer, leur matière est bien différente. Le substrat est plutôt constitué de sédiments, de vase, de roches et de granulés de sable. Pour les besoins de certaines cultures, il peut être utilisé seul mais peut aussi servir de base ou de complément à une autre couche. La terre est en fait de la terre végétale, seulement constituée d’éléments d’origine naturelle. Le terreau, lui, est constitué de terre végétale naturelle enrichie de végétaux d’origine naturelle en décomposition. Vous voulez maintenir ou rempoter votre végétal préféré…. Mais faut-il un terreau ‘plantation’ ou ‘rempotage’ ? La question s’installe, évidemment… Mais rappelez-vous que certaines plantations ont des besoins particuliers. Alors s’il existe des terreaux essentiellement élaborés pour une variété de plante, préférez leurs utilisations en priorité. Le substrat est complétement adapté à la plante et cette dernière sera dans les meilleures conditions pour se accroitre de façon saine.

Faire une activité en plein air assure de la détente et du bien-être, peu fréquents sont ceux qui n’aiment pas faire bronzette et se baigner à la mer ! Pratiquer le jardinage permet de prendre une dose de tous les jours de vitamine D et de bénéficier du soleil. Bref, le jardinage c’est bien car on peut bénéficier de l’extérieur et ventiler l’air frais tout en pratiquant une activité physique. Cette activité botanique très prisée par les français, occasionne une satisfaction personnelle. En effet, le jardinier en herbe ressent une satisfaction personnelle à faire pousser ses propres plantations, c’est réussite. Voir les jeunes pousses sortir de terre et les savourer quelques semaines après dans son assiette, ça c’est une belle succès favorisant l’ambiance. Et et ensuite, plus l’on jardine, plus l’on a d’idées et plus l’inventivité se développe. Eh oui, le jardinage peut aussi être une activité artistique. Pratiquer le jardinage, c’est aussi entretenir sa forme. Le jardinage, la tonte, la taille, l’arrosage, le potager sont autant de déplacements physiques, qui sollicitent le corps entier. En luttant contre l’obésité, les jardiniers entretiennent leur masse musculaire mais se renforcent également les articulations et l’ossature. Selon des chercheurs britanniques, il suffirait de 30 minutes hebdomadairement pour entretenir son corps.

Le jardinage inclus un élément de décision de problèmes qui peut aider à améliorer les fonctions cognitives ainsi que la mémoire en manque et sur une longue période. Par exemple, notre esprit est sollicité lorsqu’il s’agit de déterminer ce qu’il faut planter et à quel moment, d’apprendre à connaître de toutes nouvelles fleurs et de découvrir de nouvelles techniques de plantation. Le jardinage permet aussi d’aider à s’aérer l’esprit, de solliciter la perception sensorielle et de recréer la capacité de concentration. Les personnes qui s’adonnent régulièrement à des activités de jardinage peuvent bénéficier d’une meilleure santé mentale. Travailler au jardin, c’est avoir tous les sens en éveil. La vue est sollicitée par les plantes et les animaux, le toucher par la terre, l’odorat par l’odeur des fleurs et de l’herbe et l’ouïe par les bruits . Et le goût dans tout ça ? Il ne sera pas en reste, soyez sans crainte : goûter les aromates ou picorer quelques tomates cerises, fraises ou autres délices de la nature sera l’objectif n° un des enfants au jardin ! Jardiner en famille, c’est faire découvrir la nature à vos enfants. Observer la flore et la faune est fascinant et enrichissant. Vos enfants vous poseront mille et une questions. Soyez prêts à leur répondre pour les aider à comprendre tous les rouages de la nature et pensez à leur transmettre vos meilleures astuces de jardinier au passage.

Si tout cela vous paraît un peu trop long ou difficile à créer, il est possible de réaliser un potager surélevé ( en carré ou sur buttes ). En apportant alors un mixe de terre adaptée, vous vous affranchissez des contraintes de la nature de votre sol. Pour les régions ventées, un mur de la maison ou une haie sont parfaits pour protéger vos légumes ; à défaut, planifiez d’installer en bordure du potager des groseilliers, des framboisiers, ou bien encore du romarin ou autre laurier-sauce qui feront un rempart gourmand fort appréciable. Il est toutefois sage de ne pas oublier que, quelles que soient les infos que l’on met en place pour remédier aux « imperfections » de la nature, il est encore mieux d’essayer de s’adapter à son centre ; un sol argileux conviendra plutôt aux betteraves, aux épinards, aux fèves ou aux poirées tandis qu’une terre à tendance sablonneuse verra s’épanouir asperges, pastèques, pommes de terre et autres scorsonères. Et si le persil ne suis pas d’accord les sols trop acides, l’oseille peut se detourner de ceux qui sont trop calcaires. ainsi, si le soleil n’illumine qu’avec parcimonie votre potager, choisissez les laitues, les épinards, les cèleris, ou tout autre légume se agréable à l’ombre ou à la mi-ombre. Faire son potager c’est accepter d’y consacrer un peu ( voire plus ! ) de son temps. Pour ne pas le perdre et se retrouver submergé par une besogne qui vous dépasse, il est nécéssaire de bien dimensionner son projet avant de le engager.

Avant de faire quoi que ce soit il vous faut déjà réfléchir et planifier votre projet. Commencez d’abord par choisir l’emplacement de votre futur jardin potager. Cela peut apparaître évident, mais il faut choisir un lieu plat et relativement bien ensoleillé. On estime qu’il faut idéalement 6 à 8 heures d’exposition au soleil par jour pour une parfaite croissance des légumes, un peu moins si vous ne essayez d’ faire pousser que des légumes-feuilles. Pour choisir le lieu, vous devez à chaque instant avoir une idée de la dimension de votre futur potager ! Sur ce sujet, nous ne pouvons que vous conseiller de ne pas voir votre parcours trop en grand dès l’amorce. Commencer avec potager de 10 mètres sur 1 mètre 20 est déjà un bon début. Libre à vous de choisir de commencer avec un petit peu plus grand, mais évitez de vous décourager avec une trop grosse charge de travail dès la première année ( et évitez le gaspillage aussi, vous verrez si vous avez besoin de plus de fruits et légumes par la suite ! ) Il est totalement envisageable de commencer un potager en plein sol à partir d’une partie de votre pelouse. Cela vous aidera à dessiner la forme que vous désirez pour votre potager. Du plus pratique avec des rangées d’1 mètre 20 de vaste ( car votre bras fait environ 60 centimètres, tous les plants seront alors accessibles ) aux formes les plus… conceptuelles. Si vous avez des projets d’originalités, soyez-sûr que le potager que vous imaginez soit quand même praticable.

Plus d’infos à propos de Informations supplémentaires ici